Il a donné sa vie pour toi, son ami

Homélie du père Nathanaël Valdenaire pour le dimanche des rameaux (9 avril 2017, 19h)

Frères et sœurs,

Ce qui donne sa valeur à la passion du Christ dont nous venons d’entendre le récit ce n’est pas la dose de souffrance, l’horreur du supplice. Pourtant Dieu sait si la souffrance du Christ est extrême, la pire qu’aucun homme n’a jamais enduré et qu’aucun homme n’endurera jamais : une souffrance causée par le péché du monde entier qu’il a décidé librement de prendre sur lui. Ce qui donne sa valeur à la passion du Christ, non ce n’est pas la dose de souffrance mais c’est le poids infini d’amour qui l’habite. Avant de mourir Jésus a dit : « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ». Don de son corps et de son sang en nourriture lors du dernier repas, agonie, trahison, livraison, faux procès, reniement, condamnation, flagellation, couronnement d’épine, portement de croix, crucifixion, mort sur la croix : c’est un même mystère qui se déploie. Jésus donne sa vie par amour pour ses amis. Il est allé jusqu’au bout de l’amour. Il s’est livré tout entier. Il a pris sur lui la condamnation du péché du monde entier. Il est mort à la place de l’homme. Dieu a pris la place de l’homme. Dieu a préféré mourir plutôt que de perdre pour toujours sa créature. Mais la mort n’a pas pu le retenir car l’amour est plus fort, l’amour est victorieux de la souffrance, du péché et de la mort ! De la croix du Christ a jaillit le salut de l’homme, le salut de l’ami !

 

Vous tous qui êtes ici, vous êtes les amis de Jésus. Et Jésus a donné sa vie pour chacun de vous. Jésus a offert sa vie pour que tu aies la vie ! il a offert sa vie pour que ta mort ne soit plus une condamnation, une exclusion de la vie de Dieu mais un passage pour entrer dans le royaume du Père. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ! » Jésus t’aime tellement qu’il a donné sa vie pour toi, pour que tu sois sauvé de cette mort qui devait t’enfermer à jamais.

Désormais, si tu acceptes ce qu’il a fait pour toi, si tu te laisses sauver par lui, si tu mets ta foi en lui, tu n’as plus à avoir peur de la mort : « Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ». Après la mort, il y a la vie ! Après les ténèbres, il y a la lumière ! Après la souffrance, il y a le repos ! Après la peine, il y a la joie ! Après le péché, il y a le pardon ! Après la chute, il y a le relèvement ! Après l’échec, il y a la victoire ! Après le désespoir, il y a l’espérance ! Après l’égoïsme, il y a l’amour ! Après le refus, il y a le consentement ! Après l’angoisse, il y a la confiance ! Après le doute, il y a la foi !

 

Pourquoi avoir peur d’un Dieu qui s’est fait si proche de toi, qui t’a aimé jusqu’à donner sa vie pour toi ? Pourquoi douter qu’il veuille ton bonheur lui qui a tant souffert pour que tu puisses l’atteindre ? Pourquoi penser qu’il ne peut rien pour toi quand tu es dans l’épreuve alors qu’il a vaincu la mort ? Pourquoi manquer de confiance en celui qui t’a prouvé son amour ? Crois en Lui ! Espère en Lui ! Fais lui Confiance ! Tu es son ami !

 

Alors, si tu veux répondre à l’amour qu’il t’a prouvé sur la croix, maintenant dans cette eucharistie dis lui merci. Dans le silence de ton cœur dis lui que tu l’aimes. Fais de lui ton ami puisque tu es son ami ! Donne lui ta vie puisqu’il t’a donné la sienne : voilà la seule réponse. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ». AMEN