Le Pasteur et l’Agneau

Homélie du père Matthieu Bernard pour la messe du 28 juin 2015

Cette messe était à la fois la messe d’adieux du père Matthieu, et la première messe du père Benoît Tertrais, fraîchement ordonné prêtre la veille.

Chers frères et sœurs,

La première messe d’un jeune prêtre engendre en général beaucoup de frustrations, lorsque vient l’homélie – car souvent le jeune prêtre en question choisit de sous-traiter l’homélie, en demandant à un confrère plus ancien de la prononcer, et de profiter de l’occasion pour lui adresser quelques paroles d’exhortation pour vivre son ministère.

En l’occurrence Benoît n’a pas eu le choix, le prédicateur lui a été imposé ! En soi, ce fait est déjà riche d’enseignements sur le ministère sacerdotal, car la vie d’un prêtre consiste de temps en temps à choisir joyeusement quelque chose pour lequel on n’avait pas le choix !

(suite…)


Concert devant Saint-Nizier pour la fête de la Musique

Concert devant Saint-Nizier pour la fête de la Musique

Concert donné par les pères Matthieu et François de la paroisse, et par l’EMI (Equipe Missionnaire Itinérante). Merci à Romain (batteur) et Jean-Noël (bassiste) de s’être rajoutés au groupe avec brio !


Dieu, si grand, si proche

Homélie du père François Labadens pour le dimanche 21 juin, jour des premières communions

Dieu est le Maître de la Création, mais se fait tout proche de nous… il a créé les océans et nous sauve des tempêtes… Qui est-il donc vraiment ?
C’est en le fréquentant dans la simplicité d’une rencontre et sous forme d’une nourriture que l’on apprendra doucement à devenir amis.


Tout est lié

« Un monde nouveau est déjà né » (2Co 5,17)

Editorial pour le dimanche 21 juin 2015

Le pape François vient de nous donner une encyclique magistrale sur l’écologie. Écologie vue non pas uniquement comme une volonté de préserver une planète-mère quasiment divinisée, mais comme un moyen global de préserver, respecter et faire croître toute la Création. En commençant donc par nous-mêmes, qui en faisons partie !
Providentiellement les lectures de ce jour illustrent cet appel divin dont le pape se fait le relais: « qui a retenu la mer avec des portes ? » (Jb38,8). Autrement dit, qui est le Créateur, sinon moi et moi seul ? En écho l’évangile nous fait méditer l’épisode de la tempête apaisée. Dieu Créateur, Dieu toujours maître de sa Création… et pourtant il nous la confie pour que nous participions à sa création, à sa maîtrise. Quelle confiance et quelle responsabilité !
Cette collaboration à l’œuvre de Dieu ne commence pas par la transformation de la nature qui nous entourne, mais dans la transformation et la croissance de notre propre Nature: nous-mêmes, créatures, nous sommes faits pour devenir les enfants de Dieu et même plus, ses amis. Voilà une manière de comprendre l’étape de la Première Communion que vont vivre un certain nombre d’enfants de la paroisse: recevoir Jésus dans son corps et dans son cœur, c’est le laisser devenir mon ami, mon frère. C’est le laisser travailler et transformer ma propre nature qui a tant besoin de Lui. Puis par la suite le laisser m’inspirer ce qu’il est bon que je fasse au service de sa Création dans son ensemble.
Tout est lié…

père François Labadens